répugnant


répugnant

répugnant, ante [ repyɲɑ̃, ɑ̃t ] adj.
XVIIe; 1213 « contraire, contradictoire »; de répugner
1Qui inspire de la répugnance physique. Taudis d'une saleté répugnante. dégoûtant. « Mouillé par les baisers et les pleurs répugnants, il agonisait de dégoût et de peur » (R. Rolland). Odeur répugnante, goût répugnant. écœurant, fétide, infect. Laideur répugnante. repoussant.
2Qui inspire un dégoût moral, intellectuel. Action répugnante. abject, détestable, exécrable, hideux. « Cette éducation qui considérait comme “répugnante” toute confidence sexuelle » (H. Bazin). Individu répugnant. abject, ignoble.
⊗ CONTR. Alléchant, désirable, séduisant.

répugnant, répugnante adjectif (latin repugnans, -antis) Qui inspire un vif dégoût physique : Une odeur répugnante. Qui inspire du mépris : Un être répugnant.répugnant, répugnante (synonymes) adjectif (latin repugnans, -antis) Qui inspire un vif dégoÛt physique
Synonymes :
- dégoûtant
- écoeurant
- nauséabond
Contraires :
- alléchant
- séduisant
Qui inspire du mépris
Synonymes :
- infâme
Contraires :
- édifiant

répugnant, ante
adj. Qui inspire le dégoût, la répugnance. Une saleté répugnante.
|| (Sens moral.) Il s'est conduit de manière répugnante.

⇒RÉPUGNANT, -ANTE, part. prés. et adj.
I. — Part. prés. de répugner.
II. — Adj. Qui inspire de la répugnance, de l'aversion.
A. — [Dans le domaine concr., physique.; corresp. à répugnance A] Dégoûtant, écœurant. Synon. repoussant, répulsif. Personnage, spectacle répugnant. Une odeur pénétrante, nauséabonde et très répugnante (KAPELER, CAVENTOU, Manuel pharm. et drog., t. 2, 1821, p. 492). Les usines et les entrepôts dégorgèrent (...) des centaines de cadavres de rats (...). La presse du soir (...) demanda si la municipalité, oui ou non, se proposait d'agir et quelles mesures d'urgence elle avait envisagées pour garantir ses administrés de cette invasion répugnante (CAMUS, Peste, 1947, p. 1227).
ALIM. Viande répugnante. ,,État caractérisé, du point de vue de l'inspection des viandes, par un aspect ou une odeur non conforme au désir du consommateur`` (VILLEMIN 1975).
B. — [Dans le domaine abstr., moral; corresp. à répugnance B]
1. Abject, condamnable. La France abandonnait, avec une répugnante indifférence, une nation que les meilleurs de ses fils avaient tenue (...) sur les fonts baptismaux (L. FEBVRE, M. Bloch et Strasbourg, 1947 ds Combats, 1953, p. 402).
Répugnant à qqn. Sylvinet s'affligeait, lui faisait reproche de s'obstiner dans une idée si répugnante à leurs parents et si chagrinante pour lui-même (SAND, Pte Fad., 1849, p. 262).
2. Qui rebute. Synon. rebutant. Des gens (...) travaillent pour un grand dictionnaire (...). J'ai demandé s'il ne restait pas quelques bribes pour moi; les mots difficiles, répugnants (VALLÈS, J. Vingtras, Bachel., 1881, p. 321).
Il est répugnant de + inf. N'est-il pas répugnant d'employer une grande partie de sa vie à feuilleter des catalogues sans tables (LANGLOIS, SEIGNOBOS, Introd. ét. hist., 1898, p. 17).
C. — Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Diverses causes qui produisent les diverses variétés du laid: l'effrayant, le répugnant, l'informe, le bas, le vulgaire, etc. (BRAY, Du Beau, 1902, p. 219).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1878. Fréq. abs. littér.:333. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 99, b) 349; XXe s.: a) 798, b) 663.

répugnant, ante [ʀepyɲɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1213; de répugner.
A Vx. Contradictoire (→ Hérésie, cit. 1); contraire. || « Il ne faut point admettre cette proposition, qui est répugnante à la foi, ou à la raison » (Furetière).
B
1 (XVIIe; « qui répugne à faire qqch. », 1540). Qui inspire de la répugnance (2.) physique; spécialt, extrêmement sale (→ Adhérence, cit. 1; appas, cit. 12; mission, cit. 10). || Taudis d'une saleté répugnante. Dégoûtant, ignoble, infâme. || Odeur répugnante. Écœurant, fétide, infect. || Laideur répugnante. Repoussant; laid, rebutant, répulsif. || Travail, métier répugnant (→ Égoutier, cit. 1). || Ivrognerie répugnante (→ Excès, cit. 17).
1 Christophe ne faisait aucun mouvement pour se dégager; il était glacé d'horreur. Étouffé contre la poitrine de son père, sentant sur sa figure l'haleine chargée de vin et les hoquets de l'ivrogne, mouillé par les baisers et les pleurs répugnants, il agonisait de dégoût et de peur.
R. Rolland, Jean-Christophe, L'aube, II, p. 45.
2 Oh ! vous êtes donc tout à fait lâche, Ferdinand ! Vous êtes répugnant comme un rat (…)
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 64.
2 (XXe). Qui inspire de la répugnance, du dégoût sur le plan intellectuel, moral; extrêmement déplaisant, désagréable jusqu'au dégoût (selon les normes sociales). Abject, ignoble, infâme; infect; (fam.) dégueulasse. || Des actions répugnantes. Détestable, exécrable, hideux. || Un individu répugnant, abject. fam. Salaud, salopard. || Il est antipathique, mais tout de même pas répugnant.Ce livre, cet article, ce film est absolument répugnant; c'est une ordure. || Des obscénités répugnantes.
3 Je n'osais interroger mes frères, aussi tardifs que moi sur ce chapitre et victimes de cette éducation qui considérait comme « répugnante » toute confidence sexuelle, toute phrase trop précise (…)
Hervé Bazin, Vipère au poing, XXII.
CONTR. Adorable, alléchant, désirable, réjouissant, séduisant, sympathique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • repugnant — REPUGNÁNT, Ă, repugnanţi, te, adj. (livr.) Care inspiră repulsie, care provoacă silă; respingător. – Din fr. répugnant. Trimis de ana zecheru, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  Repugnant ≠ ademenitor, seducător, tentant Trimis de siveco, 03.08.2004.… …   Dicționar Român

  • repugnant — re·pug·nant /ri pəg nənt/ adj: characterized by contradiction and irreconcilability the arbitrator s decision was not repugnant to the Act M. A. Kelly Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996 …   Law dictionary

  • repugnant — 1 Repugnant, repellent, abhorrent, distasteful, obnoxious, invidious are comparable when they mean so alien or unlikable as to arouse antagonism and aversion. Repugnant is applied to something so incompatible with one s ideas, principles, or… …   New Dictionary of Synonyms

  • Repugnant — Re*pug nant ( nant), a. [F. r[ e]pugnant, or L. repugnans, antis, p. pr. of repugnare. See {Repugn}.] Disposed to fight against; hostile; at war with; being at variance; contrary; inconsistent; refractory; disobedient; also, distasteful in a high …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Repugnant — Repugnant …   Deutsch Wikipedia

  • repugnant — [ri pug′nənt] adj. [ME < MFr < L repugnans: see REPUGNANCE] 1. contradictory; inconsistent [actions repugnant to his words] 2. offering resistance; opposed; antagonistic [repugnant forces] 3. causing repugnance; distasteful; offensive;… …   English World dictionary

  • répugnant — répugnant, ante (ré pu gnan, gnan t ) adj. 1°   Contraire, opposé. •   Choses qui sont répugnantes à la raison, DESC. Diopt. 4. 2°   Mal disposé. •   S ils s y trouvent répugnants [à aimer Dieu], s ils n y ont aucune pente, PASC. Syst. des philos …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • repugnant — late 14c., from L. repugnantem (nom. repugnans), prp. of repugnare to resist, from re back + pugnare to fight (see PUGNACIOUS (Cf. pugnacious)) …   Etymology dictionary

  • repugnant — [adj] bad, obnoxious; hostile abhorrent, abominable, adverse, against, alien, antagonistic, antipathetic, averse, conflicting, contradictory, counter, creepy*, different, disagreeable, disgusting, distasteful, extraneous, extrinsic, foreign, foul …   New thesaurus

  • repugnant — ► ADJECTIVE ▪ extremely distasteful; unacceptable …   English terms dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.